Solal&Isaure

26 mai 2020

Un enfant à la mode

Bravo t’as un enfant à la mode ! 

Oui c’est vrai ! T’as pas eu besoin des Reines du shopping spécial enfants mais d’un neuropsy. 

Potentiel intellectuel légèrement supérieur à ses pairs mais, parce qu’il y a un mais sinon ce serait trop facile : Il fait partie des TDA (avec ou sans H).

TDA ça veut dire trouble déficit de l’attention. Le H c’est pour ajouter la dose de piment : hyperactivité.

Avec tous les cas qui sont décelés alentour c’est pas exceptionnel ! Il n’y en aurait que un voire deux par classe mais au vu des compétences des enfants de l’entourage il y a de quoi se questionner sur la qualité des sondages.

Paraît que l’hérédité est en cause ! Ah oui oui, père et mère se reconnaissent dans le statut de TDA...et pour le potentiel ? Oui aussi mais sans l’avouer parce que ça ne se fait pas d’être plus intelligent ou de penser l’être! Surtout que au vu des résultats scolaires dans certaines matières on aurait peine à y croire... Et pourtant ; TDA combiné à douance expliqueraient cela ! 

En vrai c’est quoi ? 

Tu vides ton livret A pour comprendre ton môme ! Quelques séances plus tard la réponse tant attendue arrive...

Ton gosse est chiant mais il le fait pas exprès ! C’est neurologique ! 

Depuis l’avancée de la neuropsychologie il n’est plus question de dire que si ton gamin dérape et dérange c’est parce que tu l’aimes pas assez ou pas comme il faut ! 

Désormais tu as des statistiques qui te permettent de réaliser que l’hérédité est en cause mais pas que  ; Toutes ces heures où tu as stressé voyant le monitoring faiblard de ton bébé en salle d’accouchement l’expliquent aussi ! Pas assez d’oxygène à la naissance = un cerveau qui part en cacahuète. Il y a d’autres vecteurs mais ils ne te concernent pas.

Alors voilà, en même temps t’es soulagé : Non il pas mal élevé mais différent ! Non il n’est pas capable de comprendre ! Oui c’est pénible mais vraiment il fait pas exprès !

Mais d’un autre côté tu stresses  : Il aura besoin d’aide et l’école publique a pas le temps ni les moyens... il n’est pas en situation de handicap, il est intellichiant !(non j’ai pas fait de faute). 

Tu lis les résultats, les études, les conférences... 30% des enfants TDA le restent adultes, 20% sont délinquants ! 😱Quoi ? Mais c’est pas possible ! Pas ton roudoudou !!! Non il fera partie des 20% qui guérissent 🙏

La plupart vivent des épisodes dépressifs, perdent confiance en eux (tiens tiens les chiens font pas des chats).  

Il aura du mal à se faire des amis, il rencontrera des enseignants aidants et d’autres nuisants (la c*** en maternelle ✅).

Il va revivre ce que tu as vécu enfant ! Non...

L’avantage d’avoir craqué le livret A c’est que tu sais... mais en même temps est-ce que ça changera quelque chose ?

Finalement c’est rassurant pour toi et pour lui de se dire que vos problèmes existentiels et mauvais résultats scolaires ne seraient pas liés à de la paresse mais à un bug de vos neurones qui ne se corrige pas. 

Tu les entends tes « amis » qui pensent que tu as trouvé un prétexte pour dédouaner ton petit casse-bonbon... 

Quand on est pas concerné on imagine pas la détresse des familles ! Le poids sur les épaules que cela représente... t’en a pris au moins pour 20 ans... 

Vraiment tu aurais aimé qu’il soit dans la moyenne ! Moins sensible, moins susceptible, plus simple en somme. 

Quelle idée d’être à la mode !?

Posté par SolalEtIsaure à 00:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


La compétence sociale

Tu arrives à l’aube de tes 40 ans et tu le sais déjà depuis un moment sans parvenir à mettre un mot dessus, un adjectif : niveau compétence sociale t’es naze. 

Trop honnête et sincère pour mettre les formes, des gants, des pincettes... 

Trop loyal pour mentir, cacher la vérité...

Aujourd’hui encore, on te l’a reproché ! Pourtant tu n’as pas compris pourquoi ton propos a été mal interprété. 

Pourtant cela ne t’as pas empêché de ressentir un léger malaise qui t’as tordu le ventre et empêché de dormir. 

Ça va faire 40 que tu rames à avoir des amis et les conserver. 40 ans que cela te ronges alors que tu as beau essayer, tu n’arrives pas à faire mieux, à changer.

Non vraiment tu ne pensais pas à mal. Et pire tu ne comprends même pas ce qui n’est pas passé. Pourtant à l’heure du coucher cela t’as travaillé. Le feed-back de la journée ne t’as pas aidé ! Pas de mise en lumière du déclencheur. Tu croyais être toi, tu l’as été mais une fois encore ça n’est pas passé.

Quelques uns ont compris et t’aiment comme tu es, mais ceux là tu n’as besoin que d’une main pour les compter.

Les autres te le reprochent, ouvertement où pas. Les autres t’en veulent. 

Eux ils sont nés avec ce qu’il faut de compétence sociale. Eux ils pensent que c’est facile, que tu pourrais faire un effort, que tu pourrais t’améliorer. 

Eux ils ne savent pas.

Tu approches de la quarantaine et t’as pas compris. Tu n’as pas eu les clés pour décrypter, t’adapter. 

Tu approches de la quarantaine mais là où tu es censé assumer tes choix, tes goûts, tu doutes, tu te remets en question et tu te ronges pour ce qui te semble être des petits riens mais, visiblement, des petits riens de trop. Tu as une estime de toi tellement basse que tu te blindes bien que tu saches que c’est pire. Tu n’y arrives pas. Tu n’y arrives plus.

On t’imagine versatile, d’humeur changeante, capable du meilleur comme du pire mais tu ne le fais pas exprès ! 

Ça va faire 40 ans que tu rames avec des pagaies trouées.

Et eux, ils te reprochent tes mots et tes gestes au lieu de te guider. Ils pensent t’aider en te disant que tu n’agis pas comme il faudrait, ils ferment la porte plutôt que te donner les clés. 

Ce soir encore tu te coucheras malheureux sans savoir ce qui a provoqué cet état. 

Tu vas ressasser, tourner et retourner tes problèmes sans les comprendre. Tu vas culpabiliser de te sentir mal alors qu’il y a tant de détresse et de misère alentour que franchement tu n’as pas à te plaindre !

Peut-être finiras acariâtre et seul parmi tes chats ? 

Peut-être auras tu la chance de conserver les rares amis que tu as eu  et qui le resteront ? Ces amis qui savent. Qui ont décelé la détresse derrière ton comportement jugé tant de fois hautain ou désinvolte.

Une fois de plus tu vas te promettre de ne rien dire pour ne pas risquer l’incident diplomatique. 

Une fois de plus tu n’y parviendras pas mais tu ne sais même pas, même plus, pourquoi ! Non, sincèrement tu ne pensais pas à mal.

Ils t’imaginent sombre con, garce, arrogant, fier... ils se trompent.

Peut-être te diront-ils mais non, on t’aime comme ça, mais arrêtes de te triturer le cerveau... mais toi c’est ta nature ! Et si en philosophie on oppose nature et culture, là ça ne marche pas ! La culture, tu essaies ! Tu lis, tu prends sur toi, et puis tu oublies parce que tu ne comprends pas ! 

Tu te livres. Tu vas susciter de la pitié ? Faire émerger des questions ? Faire naître des bons samaritains qui voudraient t’aider mais qui vont se lasser devant tant d’incompétence sociale ? 

Tu aimerais qu’on te comprenne mais à part ceux qui sont comme toi, les autres te blâmeront. Non mais franchement ? Il en a pas marre de ces textes grandiloquents alors qu’il ne fait pas d’effort ? 

Pour tes 40 ans recevras tu enfin les clés ? 

Posté par SolalEtIsaure à 00:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :